Jamel Rafik entraîneur adjoint Seniors 1: interview

En cette période de confinement, nous avons décidé d’effectuer un tour d’horizon de la JSC. Pour cela,  nous avons commencé par les Seniors 1 et l’interview de son entraîneur Donald Sié. Nous avons poursuivi notre voyage, par l’interview de son capitaine, Thomas Bossenec et aujourd’hui c’est au tour de Jamel l’entraîneur adjoint.  (A suivre…)
Son parcours:
Il est né le 2 septembre 73 à Toulouse
Profession : Dans la logistique au Conseil Départemental de la Haute Garonne
Situation de famille : marié – un enfant
Club de formation : JS Cugnaux
Poste en tant que joueur : milieu offensif
Pied fort: les deux  –  Points forts : le dribble et la dernière passe
Date d’arrivée à la JSC: 1979
Son cursus de footballeur : de 79 à 90 : Page, Poussin, pupille , minime et cadet (en national) à la JS Cugnaux .
Senior :   De 90/91 à 01/02 : à Saint Simon   –   De 03/04 à 11/12 : Tournefeuille
12/13 et 13/14 : Plaisance – 14/15, 15/16 : entraîneur au Girou (montée en excellence puis en PL)
16/17 à 18/19 : entraîneur adjoint de Patrice Azevedo à Saint Simon avec une montée en R2.
19/20 : JS Cugnaux entraîneur adjoint de Donald Sié
Les meilleurs souvenirs en tant que joueur : Les 2 montées successives avec Tournefeuille de DHR à DH et de DH à CFA2. Montées avec St Simon de PH en DHR.
 ………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Entretien téléphonique (confinement oblige!) par Robert Grisolia (6/4/20)

matchs de prépa en début de saison 19/20
Tout d’abord, j’aimerais que tu nous dises comment tu vis ce confinement dû au coronavirus ?
Je travaille au Conseil Départemental donc, de temps en temps, je suis obligé d’aller travailler pour les EHPAD. Sinon, après, on respecte le confinement. Bien sûr, de temps en temps, je fais un peu de sport autour du domicile pour maintenir la forme.
Comment t’y prends-tu?
Je fais deux footings de 40 mn par semaine et 3 sorties de vélo d’une heure, aux alentours, bien sûr, et en respectant les consignes sanitaires.
C’est la première année que tu entraînes les Seniors 1 de Cugnaux en binôme avec Donald. Est-ce que tu peux nous dire ton rôle en tant qu’entraîneur adjoint ?
Eh bien ! Il y a un boss, c’est Donald. Moi, j’interviens pour les séances d’entraînement. Ensuite, en relation avec Donald, soit par téléphone, soit quand se rencontre, on voit ensemble pour le contenu des entraînements, la composition de l’équipe pour les matchs. Après, c’est Donald qui est le patron et qui décide. Je ne fais que lui donner mon avis. Je dois dire qu’avec Donald, il y a de l’écoute et un plaisir partagé. Ensuite, je suis, on ne va pas dire d’un naturel plutôt impulsif, mais j’ai mon tempérament et lui, comme il est un peu plus calme, il arrive à me tempérer. Avec l’expérience et le vécu de footballeur qu’il a, ça aide. On peut dire qu’on se complète.
Un bilan de cette saison malheureusement interrompue prématurément ?
Sur le début de saison ça a été les « montagnes russes » jusqu’au parcours en Coupe de France où on a battu une régionale 1, deux niveaux au-dessus. On a enchaîné avec quelques résultats intéressants. Mais après, on est tombés un peu dans nos travers, on a manqué d’implication, surtout d’état d’esprit, où, on va dire, certains joueurs n’ont pas cette culture de la gagne, contrairement à nous derrière qui avons été des joueurs qui aimions la gagne. C’est dommage parce que ce sont de très, très bons joueurs individuellement, collectivement aussi, mais on avait ce gros problème au niveau de l’état d’esprit.
Ensuite, on a eu à gérer le problème des mutés qui étaient nombreux et comme on ne pouvait les faire jouer qu’en nombre limité ça a été très compliqué de faire des choix. Ça a été un handicap. Heureusement que les U20 sont venus nous donner un coup de main parce que, sans eux, ça aurait été compliqué. Le but de l’année prochaine, c’est de garder tout le monde pour partir avec un groupe quantitatif et qualitatif sans ce problème de mutés. A partir de là, on pourra envisager de faire quelque chose d’intéressant.
Que penses-tu de votre poule ?
Franchement, tu veux que je te dise, j’ai beaucoup de regrets, en ayant fait cette première partie de championnat et en voyant l’équipe que l’on a. Même les joueurs me disent qu’ils ont failli là-dessus, après avoir vu toutes les équipes adverses durant les matchs aller. Eh bien, s’ils n’avaient pas fait les c…, ils auraient pu faire quelque chose d’intéressant. Bon, après, il y a eu plein de péripéties ce qui fait qu’avec les non mutés, c’était un peu compliqué. Je pense qu’ils en ont pris conscience, qu’il y a possibilité, on ne va pas parler de montée parce que ça leur appartient et à nous aussi. Mais bon, avec l’équipe qu’on a, ce serait une « faute professionnelle » de ne pas penser monter, sans se mettre de pression, pour l’année prochaine. Moi, je le dis ouvertement, il y a certains joueurs qui ont peur de le dire, mais dans la vie, il faut savoir assumer. Voilà ! Il faut assumer, il faut se donner des objectifs et se donner les moyens pour y arriver.
Tu parles de l’année prochaine, mais celle-ci n’est pas terminée. Nos instances avancent 3 hypothèses : Une saison 19/20 blanche, l’arrêt du championnat ou la reprise du championnat avant la fin de cette saison. Quelle serait ta préférence sans entrer dans le fond des choses ?
Il faut être lucide. Comment tu veux reprendre un championnat sachant que le déconfinement ne va pas être fait encore ? A mon avis, ce championnat est mort. On ne peut pas juger une saison, alors qu’il reste encore 8 matchs. Que dire pour une équipe qui actuellement serait première avec 1 point d’avance sachant que, derrière, il y a encore beaucoup de prétendants ? Et pour les descentes, c’est exactement la même chose. Comment tu veux juger tout ça ? Pour moi, c’est l’année blanche en faisant en sorte que les mutés de cette année ne le soient plus l’année prochaine.
Quel a été votre meilleur match de la saison ?
Incontestablement, c’est le match contre Revel en CDF qui a été un véritable déclencheur de la qualité technique individuelle. Sur la seconde partie, depuis janvier, même si à Boulogne on a perdu 2 à1 en faisant un bon match, je pense que c’est contre Fenouillet à Cugnaux.
Et le plus mauvais match de la saison ?
Incontestablement, je ne les ai pas vu rejouer, mais ils sont au fond du classement, c’est contre Haut Adour à Cugnaux. C’était les « vendanges » du mois d’octobre, elles avaient un peu de retard. Un sketch !
Autre chose aux adhérents du club ?
Surtout la santé. Je n’ai qu’un seul mot, la santé ! Puis après, pour le club plein de bonnes choses, avec les nouvelles installations, un bel outil de travail, le club qui commence à se structurer avec le Président qui fait, je pense, un travail vraiment énorme, avec tous les dirigeants, les gens comme toi qui sont du club parce que c’est la base, avec Eric comme directeur sportif. Ça se structure bien. Maintenant, il ne reste plus qu’à mettre tout ça bien en place en espérant qu’il y ait plus d’aide de la mairie. J’en profite pour faire un gros bisou à notre super dirigeant Christian qui fait un travail énorme pour l’équipe.
Merci Jamel. Prends bien soin de toi et à très bientôt, je l’espère, sur les terrains.

Photos d’archives:

l’équipe contre Verfeil en CDF début de saison 19/20
Match de prépa en début de saison 19/20 contre Seysses Frouzins
A la mi-temps d’un match de prépa avec Eric Taborda directeur technique (19/20)
Le banc , match contre Orleix au nouveau stade Dardé (19/20)
Avec Donald Sié et Christian Doumenc en début de saison 19/20
Avec son père et Robert Grisolia lors de la finale de la Coupe du Midi à Tournefeuille remportée par Cugnaux en 2004