Jonathan Dhalluin, président de la JSC Foot: entretien

Président de la JS Cugnaux Football depuis deux saisons et à la veille de l’Assemblée générale qui aurait dû avoir lieu en juin, mais reportée par deux fois, pour cause de pandémie, Jonathan Dhalluin a bien voulu nous accorder ce petit entretien pour évoquer ce début de saison 2020/2021. Interview réalisée par Robert Grisolia le 9/12/2020

 Bonjour Jonathan. Lors de l’assemblée Générale du club qui aura lieu très prochainement, tu auras l’occasion de présenter le bilan de la saison 19/20, mais peux-tu nous faire un bilan de ce début de saison ?
Le début de saison a pu commencer aux dates prévues. Beaucoup de catégories ont repris fin août sportivement. On a pu avancer sur le côté sportif, dès le premier confinement, où on a pu échanger avec les éducateurs qui souhaitaient rester au sein du club et ceux qui ont souhaité arrêter l’aventure. Avec Eric Taborda, le directeur technique, on a pu trouver d’autres éducateurs pour pouvoir les remplacer. A ce jour, nous avons le même nombre de licenciés que la saison dernière, nous sommes autour des 500 licenciés. Idem également sur la section féminine qui englobe à peu près 80 féminines. Donc nous sommes très bien.
Côté financier, l’état n’a pu rien faire pour les associations, mais par contre la Fédération Française de Football nous a aidés à hauteur de 7€ par licencié, la Ligue d’Occitanie avec 2€ par licencié et le District de la Haute Garonne 1€ par licencié, ce qui fait un total de 10€ par licencié. Tout ça, c’est pour compenser le manque à gagner des tournois de fin de saison. Les clubs organisent des tournois, ce qui permet de rentrer des fonds et pareil concernant les manifestations extra sportives telles que le vide-grenier, par exemple. Nous avons pu ainsi bénéficier d’un avoir à la hauteur de 5000€ qui a été de suite réinjecté parce qu’il faut savoir qu’à partir de juillet, nous payons déjà les licences pour la saison 20/21.
Côté administratif, nous avons pu monter un dossier pendant le confinement pour avoir une aide de l’ANS, l’Agence Nationale des Sports, pour créer un poste d’Agent de Développement Sportif. C’est Karim Miftal qui nous a donc rejoint mi-août. Son rôle au sein du club, va nous apporter de l’expérience. C’est une personne qui a connu le milieu professionnel et qui a fait depuis deux ans une formation pour obtenir le DUGOS, Diplôme Universitaire de Gestion des Associations Sportives. Son rôle est, entre autre, d’accompagner le bureau, pour qu’on soit un peu plus déchargés de certaines tâches. Il est en lien avec les éducateurs, avec les administrations telles que Mairie, Ligue et District. Bien sûr, sur le côté sportif, avec Eric Taborda, il nous amène sa vision sur le foot à 11.
Sur le plan sportif, nous sommes repartis avec le même nombre d’équipes que la saison dernière : 2 équipes Seniors, 1 équipe en U20 Elite. Pour l’équipe Une, Donald Sie n’a pas souhaité continuer l’aventure avec nous. C’est le capitaine de l’année dernière, Thomas Bossennec, qui a pris le relais. Il passe cette année le diplôme du BEF. Djamel Rafik qui était l’adjoint de l’an dernier nous a quittés mi-octobre. Pour les seniors 2, Eric a souhaité mettre le coach des U19 avec la réserve. C’est donc Gilles Rosay qui a récupéré la Réserve. Il a intégré les trois quarts de ses joueurs U19 de l‘an dernier. Concernant les U20 Elite, beaucoup de nouveaux joueurs, étant donné que beaucoup de joueurs passaient Seniors. C’est Dominique Zoubeide qui nous a rejoint. Il gérait les U19 à Aussonne l’an passé. Concernant les autres catégories de foot à 11, chaque coach est resté en place, mais a suivi son groupe en catégorie supérieure. Pour les Seniors féminines, nous avons décidé de repartir en foot à 8. Nous avons une très belle école de foot féminine, cette année. Nous avons une équipe en U11, une équipe en U13, 2 équipes U15 avec une équipe à 11 et une équipe à 8.
En ce qui concerne l’école de foot, nous sommes sur la même base que l’année dernière : 2 U10, 2 U11, sauf que cette année nous avons préféré ne faire qu’une U12 et 2 U13. Pour chapeauter le foot à 8, c’est, comme le saison dernière, Mansour Senina qui a été reconduit dans ses fonctions. Il est là pour un peu cadrer les séances et les ateliers des éducateurs et, lui, il coache les U13 A.
Et sur le plan évènementiel ?
Ça a été très compliqué étant donné que nous sommes en pleine pandémie. A ce jour, tout a été annulé, que ce soit les retransmissions de matchs prévues dans le club house, les « tournois console Fifa » que l’on avait prévus de mettre en place. Tout ça, c’est reporté, hormis un goûter de Noël pour l’école de foot que nous organiserons à l’extérieur puisque le club house nous est interdit. Pour les manifestations sportives nous avons pu recevoir la Madewis Cup qui était prévue en avril 2020 et que nous avons reportée en septembre 2020. C’est un partenariat avec notre équipementier. Il a réuni de nombreuses équipes de la Région Occitanie de la catégorie U9 à la catégorie U14 et qui s’est déroulée sur 2 jours. Enfin, nous avons pu, juste avant le confinement, pendant les vacances de Toussaint, organiser un  premier stage la première semaine et un autre la deuxième semaine dédié aux féminines, qui se sont très bien passés.
Peux-tu nous dire quels sont les objectifs sportifs pour cette saison 2020/2021 ?
Cette année, nous avons plusieurs objectifs, parce que ça fait une troisième année que j’ai récupéré la présidence. Quelques personnes sont là depuis tout ce temps. Donc, on arrive à voir un peu le bout du tunnel.
Concernant nos équipes Seniors, l’équipe Réserve est une équipe très jeune. Nous comptons sur eux justement pour avoir un groupe de copains et pourquoi pas d’ici ces 2 ou 3 prochaines années remonter au plus haut niveau District parce qu’à ce jour, il faut savoir que nous sommes au plus bas niveau District en D5. C’est un beau projet sportif pour des copains.
Concernant l’équipe fanion qui évolue en niveau Régional R3, le coach, Thomas Bossenec a pu faire venir quelques recrues susceptibles de nous apporter beaucoup d’expérience. Nous avons quatre joueurs qui ont connu le niveau National, avec en plus, bien sûr, les joueurs qui formaient le groupe depuis plusieurs années. Donc, nous avons un groupe vraiment compétitif basé sur, à peu près, 22 joueurs. Avec l’appui d’Éric Taborda, Ils ont l’objectif, à court terme, de remonter au plus haut niveau Régional. Nous avons pu réunir autour de ce projet un staff qui est beaucoup plus conséquent que les autres années en bénévolat : Marianne Vergnes la chiropracteur, Armel Moussounde pour l’ostéopathie. Ça permettra au coach de se détacher de certaines préoccupations.
Concernant les U20 élite, à ce jour, c’est quand même notre équipe réserve. Beaucoup de petits jeunes nous rejoignent dont deux d’entre eux qui ont intégré l’équipe Une, cette année.
En ce qui concerne les jeunes en foot à 11. Tout d’abord, nous avons les U17 qui ont manqué, ces deux dernières années, la montée en Régional pour des raisons purement administratives, au fait que la Haute Garonne est un peu défavorisée par rapport aux autres Districts. Donc cette année, leur objectif est la montée en Régional.
Concernant les U14, U15 et U16, l’objectif est soit de rester au même niveau, soit, pourquoi pas, avoir une belle surprise. Chez les féminines, nos U15 sont engagées, cette année, en foot à 11, en Ligue et, notre objectif, c’est bien sûr de se maintenir en Ligue et de pouvoir jouer au plus haut niveau régional avec ces filles-là. Pour les Seniors filles, l’objectif est de recréer un groupe et, l’année prochaine, de pouvoir créer une équipe à 11.
L’assemblée générale a été reportée deux fois à cause de la Covid. C’est une instance importante qui a pour mission de gérer le club. Elle aura lieu le vendredi 18 décembre à 19h. Peux-tu nous dire comment ça va se passer ?
On va l’organiser sur les mêmes bases que d’autres assemblées qui se sont déroulées sur notre Ligue. Ce sera en Visioconférence. On utilisera un support qui se nomme « Microsoft Teams » pour pouvoir communiquer. Le but de l’AG, c’est de faire un point sur la saison qui s’est écoulée, même si ça n’a pas été une saison normale parce que nous avons arrêté toute activité en cours de saison. On présentera un rapport moral, un bilan financier et un bilan sportif. Bien sûr, les licenciés pourront poser toutes les questions qu’ils souhaitent. Tous les adhérents sont invités à se connecter. La procédure pour se connecter sera communiquée en temps utile.
Est-ce que le nouveau stade correspond bien aux besoins du club ?
C’est une très bonne question à laquelle je répondrai surtout à l’Assemblée Générale. Dans mon bilan moral, je parlerai de notre déménagement que nous avons vécu, de l’ancien stade Dardé au nouveau complexe qui a été nommé Dardé par l’ancienne municipalité. Je reviendrai là-dessus à l’AG et j’invite tout le monde à écouter ce que j’ai à dire là-dessus à l’AG.
Récemment a eu lieu l’élection du Comité Directeur du District Haute Garonne. Tu étais candidat sur la seule liste qui se présentait et qui a obtenu 80% des voix. On te félicite pour ton élection. Peux-tu nous faire part de ton sentiment à ce sujet ?
Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont adressé des félicitations par SMS ou par téléphone. Pour faire un point sur ce comité que j’ai rejoint, c’est une liste qui m’a contacté l’année dernière. Deux listes devaient se monter. Les deux listes m’ont contacté. J’ai pu faire une réunion avec chaque liste. Celle de Marco Sentein était plus jeune et me ressemblait plus sur le foot de notre Département où il y a des améliorations à apporter grâce aux anciens qui ont pu déjà mettre des choses en place.
Dans quels domaines comptes-tu t’investir ?
Nous sommes trente au Comité Directeur. Je me suis mis sur trois commissions : la commission foot/loisir, futsal, la commission compétitions jeunes/seniors et la commission des homologations de terrains. Parmi ces trois, une m’intéresse fortement. Après, je serai où on me demande. Je suis également Vice-Président de secteur. C’est nouveau. Comme on sait, chaque technicien est affecté à un secteur du Département et pour les épauler, nous avons décidé de mettre des présidents et des vice-présidents par secteur. Moi, je suis avec Yves Da Costa de Fonsorbes et Fabrice Dubois de Pibrac. C’est le secteur dont dépend Cugnaux. Ces secteurs sont en train d’être redéfinis. Les élus, seront des relais pour les techniciens.
Est-ce que ça ne te fait pas trop avec la présidence de la JSC ?
C’est une très bonne question et c’est un échange que j’ai eu avec ma compagne Hélène qui est la secrétaire du club. Pourquoi je me suis engagé déjà ? J’adore le milieu associatif, j’ai appris beaucoup de choses ces dernières années. Je suis quelqu’un qui s’implique beaucoup. La chance que nous avons eue, je trouve, c’est d’avoir obtenu l’aide de l’ANS qui nous a permis de prendre Karim comme employé. Donc, cette année, je me suis déchargé de pas mal de choses. Je pense que ça peut me dégager du temps libre pour notre amour du foot. Avec cette pandémie, on a appris à travailler différemment, c’est-à-dire qu’au lieu de se déplacer en voiture, les réunions peuvent se faire en visio ce qui me permet de rester davantage à la maison au lieu de partir en réunion.
Qu’est-ce qu’il y aurait à améliorer en priorité dans le club ?
Ce qu’il faut améliorer, c’est de pouvoir mettre plus d’éducateurs sur chaque équipe, mais qui n’y ont pas d’enfants. Je m’explique : on sait que beaucoup de papas ou de mamans s’investissent au sein du club et que l’on remercie beaucoup. Mais on voit qu’il est assez compliqué de coacher souvent une équipe quand on a son enfant dans le groupe. Donc, on souhaiterait à partir du foot à 8, à partir des U10, avoir des éducateurs qui n’ont pas d’enfants dans l’équipe.
Au niveau du club, il nous faut améliorer la communication. Nous n’avons pas eu, malheureusement de Services Civiques cette année par le biais du District où tout a été pourvu. Je sais qu’il y a des parents qui s’en plaignent, mais la communication dans le club passe très bien quand on veut bien l’entendre et il y a des personnes qui n’entendent que ce qu’elles veulent bien entendre. Je fais le point noir sur nos éducateurs qui, par ailleurs, font du bon travail, en général. La communication, elle y est. On peut le vérifier sur les pages Facebook et le site du club. On peut voir que beaucoup d’informations y sont. Nous communiquons beaucoup avec les éducateurs. Malheureusement, certains ne prennent ou n’ont pas le temps de lire leurs mails. Je pense que la communication est un minimum exécuté au sein du club, même s’il faut l’améliorer.
Comment l’améliorer ?
D’abord on a commandé des tableaux d’affichage à la municipalité que l’on va nous fixer à l’extérieur et à l’intérieur du complexe. On pourra y retrouver plusieurs informations, ça peut être une boutique, ça peut être les matchs à venir, l’organigramme du club qu’il est important de connaître pour savoir qui est qui. Après, sur la communication, elle-même, je pense qu’on est très bien suivi sur les réseaux. On le voit assez régulièrement parce que j’ai mis une annonce sur la « black Friday » et ça a très bien marché et pareil sur le site du club, on peut trouver beaucoup d’informations sur le club.
La JSC football aura 85 ans d’existence cette saison. Est-ce que quelque chose est prévu ? (réponse faite avant l’intervention du 1er ministre sur un éventuel déconfinement.)
Oui, nous y avons réfléchi avec Karim. Il y a déjà deux choses que nous aimerions mettre en place avec Karim : fin décembre, si on le peut, un repas dinatoire avec nos dirigeants et éducateurs chez un partenaire à nous et, début janvier, la même chose avec des partenaires et futurs partenaires. Et si tout se passe bien, si en février et mars, on est vraiment déconfinés totalement, en fin de saison, en mai ou juin, la date n’est pas encore arrêtée, on fera quelque chose de sympathique peut-être sur un évènement comme un match de montée pour une catégorie, on ne pourra pas faire les deux en même temps, un match et fêter nos 85 ans.
Un dernier mot ?
Le point fort du club et ça fait des années que l’on n’a pas vu ça, c’est qu’on a pu commencer une saison avec tout le monde en place. On n’a pas eu besoin de chercher des encadrants. Nous avons toujours autant de parents qui supportent nos équipes parce que, dans nos déplacements, nous n’avons pas de soucis de véhicules et ça fait du bien de voir ça. Et nous avons la chance, mais, malheureusement, avec la pandémie, ça ne se voit pas trop, d’avoir une buvette qui est très bien située sur le complexe où on arrive à échanger beaucoup avec les parents qui viennent se restaurer sur place. C’est donc un point très positif que les parents soient très investis auprès des équipes.
Merci président. A très bientôt, à l’Assemblée Générale de la JS Cugnaux Football en visioconférence.