Jean Denis Gobert, éducateur U10 A et trésorier: interview

Durant cette période de confinement, qui n’en finit pas, nous continuons notre voyage sur la Planète JSC par l’interview de Jean Denis Gobert,  éducateur U10 A et trésorier.  (A suivre…)
U10 A et B – saison 2019/2020
interview réalisée par téléphone (confinement oblige!) par Robert Grisolia le 28/04/2020
Salut Jean Denis. Comment vis-tu ce confinement ?
C’est une période assez bizarre. On vit en décalé. En ce qui me concerne, je continue à travailler. J’ai eu quand même beaucoup de boulot au début du confinement et il va reprendre avant le déconfinement. En ce moment, on peut dire que je suis dans ma période calme. Je fais du télétravail et je ne me déplace que pour les urgences. Ensuite, il y a les enfants. Je suis leur nouveau maître temporairement une semaine sur deux. Je découvre ce travail et je sais que je n’aurais jamais travaillé dans l’enseignement, ça, c’est sûr !
Peux-tu te présenter ?
Je suis né le vendredi 22 août 1986 à Dijon. Je suis responsable de secteur dans une société de nettoyage. Je suis divorcé et on va dire « papa célibataire ».
Peux-tu nous dire quel a été ton parcours sportif et éventuellement de footballeur ?
Je n’en ai pas du tout ! Etant jeune, il y a deux choses qui ont fait que je n’ai pas fait beaucoup de sport. La première, c’est que mon père était militaire, donc je ne suis jamais resté longtemps au même endroit. Du coup, les changements ont fait que je ne me suis jamais investi dans quoi que ce soit. J’ai fait de nombreux sports, mais c’était une année de foot, une année de rugby, une année de triathlon, une année de hand-ball, et voilà ! En fait, le sport ce n’est pas trop mon truc. Je ne suis pas un grand sportif, après je peux pratiquer de tout. C’est-à-dire que si on me dit de faire des matchs de tel ou tel sport, il n’y a pas de souci.
Venons-en à ton parcours d’éducateur.
Je suis éducateur depuis 3 ans, en U8, U9 et U10 maintenant. En U7, je ne l’ai été que les derniers temps. Je me suis retrouvé à ce poste pour suivre la passion de mon fils. Je l’ai été pour Cugnaux et je ne l’ai été qu’à Cugnaux.
As-tu suivi des formations ?
Eh bien non ! Je devais suivre le module U11 en février, mais pour des problèmes de santé, je n’ai pas pu.
En plus, d’une équipe U10 dont tu as la charge, tu as d’autres fonctions dans le club. Peux-tu nous en parler ?
Il y a trois ans, je me suis engagé en tant qu’éducateur. Puis, finalement, au bout des trois ans, j’ai voulu m’impliquer un peu plus dans le club. Le Président m’a fait confiance l’été dernier pour me confier le poste de Trésorier. Mon travail, c’est d’établir un bilan chaque mois des dépenses et des recettes qu’il y a eues dans le club et de nous assurer que le club ne soit pas en négatif. En fait, il s’agit de gérer les comptes du club. Je suis en lien étroit avec l’Omnisports dont la section dépend et le bureau de la JSC.
Que penses-tu de ton groupe des U10 A ?
J’étais en co-coaching avec Yannick Lechiara. Pour les enfants, U10, c’est une phase importante parce qu’ils passent du foot à 5 sur un ¼ de terrain à 11 au foot à 8 sur un ½ terrain à 11, donc de grands changements pour tous les joueurs. Le premier trimestre a été une phase d’adaptation, pour connaître l’équipe : à quel poste, ils pouvaient jouer, leur apprendre que le terrain est beaucoup plus grand et qu’il faut mettre en place un jeu, le but n’étant pas de partir de derrière et d’aller marquer directement. Pour ça, il a fallu leur montrer que c’était tout un travail d’équipe qui devait être créé. On a eu affaire à un groupe très studieux. On a pu le constater dans les différents stages qu’on a pu faire. Ils sont à l’écoute, ils ne sont pas là pour être à la « garderie », entre guillemets. Ils mettent en pratique la plupart du temps les consignes données. Ensuite, on a douze gamins et sur les douze, il y en a sept ou huit qui sont à Cugnaux depuis la saison dernière, voire depuis les U7. Les 2/3 de l’équipe forment un noyau qui est à Cugnaux depuis plus de deux ans.
Un mot sur les plateaux, sur le « championnat » qui, en fait, n’en est pas un puisqu’il n’y a ni classement, ni montées, ni descentes pour les U10.
A l’origine, c’est nous qui inscrivons les équipes au niveau que l’on souhaite. Au début, on a inscrit l’équipe en D1, le plus haut niveau. Bien qu’il n’y ait aucun enjeu au niveau des résultats, on peut dire qu’on serait en milieu de tableau. Evidemment, on n’est pas au niveau de l’UJS, du TEF, de Colomiers etc…
Tu disais que tu étais en binôme avec Yannick, comment vous organisez-vous ?
Lui, par contre, il est de base sportive. Il pratique encore le foot à Cugnaux chez les Vétérans. Donc, lui, il s’occupe de la partie sportive réelle. C’est lui qui prépare les séances d’entraînement suivant ce qui s’est passé sur le plateau précédent, les difficultés à surmonter, les compétences non acquises à acquérir. Moi, je l’épaule en prenant en charge la communication avec les parents, les préparations sur les plateaux, les inscriptions aux tournois, la préparation des matchs amicaux, la gestion du matériel, etc…
Quelle est la force de cette équipe ?
C’est l’écoute. Sur le plan athlétique, c’est la vitesse.
Et son point faible ?
La technique.
La catégorie U10 compte 2 équipes, la A qui est en D1 et la B qui est en D2. Qui a en charge cette 2ème équipe ?
A l’origine, c’était Samir qui devait s’en occuper. Mais, malheureusement, on ne l’a pas vu depuis fin novembre, même avant. C’est Sébastien Weiss qui l’a reprise. On n’en est pas mécontents, bien au contraire. Il a amené une bonne cohésion sur cette équipe. Il a fait un excellent travail. C’est une très bonne surprise pour cette année. Il y a une vraie dynamique de club où les gens commencent à s’investir de plus en plus, des parents et même des gens qui n’ont pas d’enfants chez nous. Il y a beaucoup de personnes qui s’investissent et il en fait partie.
Je ne manquerai pas de l’interviewer, lui aussi. Au niveau des entraînements, comment ça se passe ?
On s’entraîne deux fois par semaine. On organise deux entraînements séparés, les U10 A d’un côté et les U10 B de l’autre. Chacun travaille sur ce qu’il a besoin pour son équipe parce qu’elles sont très différentes.
Et avec les U11 ?
On ne travaille pas forcément sur leurs ateliers. Par contre, on organise, parfois, des mini tournois avec les quatre équipes en fin d’entraînement.
Et du côté des parents, comment ça se passe ?
Très bien ! On n’a eu aucun problème particulier, depuis le début de l’année. Au départ de la saison, il a fallu un certain temps pour que tout le monde suive exactement la place que doivent avoir les parents. Bien sûr, parmi eux, il y en a toujours quelques-uns qui essayent de contrôler leur enfant sur le bord du terrain. Mais, sur les derniers mois, il n’y a eu aucun souci, les parents ont bien joué leur rôle et sont restés à leur place. On n’a pas eu de parents qui essayaient de prendre la place de l’éducateur, ce qui arrive parfois et qui pose problème. C’est très bien comme ça !
Dis-nous quel est ton meilleur souvenir de la saison.
C’est plutôt un évènement que j’ai vécu intensément. C’était au tournoi de Saint Simon pendant les vacances de février. Sur un match de douze minutes, on a passé onze minutes devant le but adverse. Ce n’était pourtant pas contre une équipe faible, je crois que c’était Muret, d’ailleurs. J’ai vécu ce match, comme les joueurs, aussi déçu qu’eux à la fin parce qu’on n’a pas réussi à concrétiser tous les tirs qu’on a mis. Vraiment, émotionnellement, je l’ai vécu comme si j’étais joueur avec eux. J’ai vécu ce match à fond. Malgré la déception, c’est un très bon souvenir. Je pense qu’ils s’en souviendront longtemps.
Et ton plus mauvais souvenir ?
Ce n’est pas au niveau de l’équipe, mais au niveau du club, toutes ces problématiques avec tous les casses du club house, les différents arrêtés municipaux qu’on a eus et qu’on a, quand même, réussi à régler avec les coachs. Ça a été très pénalisant.
Peux-tu nous dire ce que tu comptes faire la saison prochaine ?
Il va y avoir des changements dans la catégorie U11 où l’on va passer. Il y aura un nouveau coach en la personne de Loqman Hamidi qui est joueur en Seniors 1. Il gèrera la catégorie U11 qui devrait compter, comme cette année, deux équipes. Il est plein de nouvelles idées, il est très motivé. On va essayer de prévoir des petits trucs, pour l’avant saison, pour rattraper tout le temps perdu, car je doute que l’on reprenne avant la fin de saison.
Et à propos de ta fonction de trésorier ?
Pour l’instant, je fais partie du bureau en tant que trésorier. Pour la prochaine saison, je suis bien entendu candidat, je souhaite continuer, mais il faudra attendre l’assemblée générale. L’arrivée de Loqman en U11 me permettrait de relever un peu plus la tête et de mettre un peu plus de distance avec les U11, même si je garde un pied chez les U11 pour aider Loqman. Ça me permettrait d’avoir un peu plus de temps pour le bureau. Le rôle d’éducateur, c’est beaucoup de boulot, c’est du sacrifice sur du temps, sur mon travail professionnel aussi, parce qu’il faut être dispos les mercredis, les vendredis pour l’équipe. Ça me permettrait d’être plus assidu sur le poste de trésorier. Le temps dégagé d’un côté, c’est du temps que je peux mettre de l’autre.
Comme trésorier, peux-tu nous dire un mot sur les finances ?
Le confinement m’a fait peur. Qui dit plus de matchs, de stages, de tournois, de vide grenier etc… dont plus d’argent qui rentre. Ça dit aussi, pas d’argent qui sort. Calculs faits et il ne devrait pas y avoir de grands changements d’ici l’AG. On devrait ressortir à zéro, ce qui est dommage. On n’est pas en perte, mais on n’est pas en positif comme on aurait aimé l’être pour pouvoir rattraper la dette qu’on a depuis des années. On aurait aimé la rattraper plus vite.
Autre chose ?
Depuis 4 ans dans le club, dont 3 où je me suis investi, je pense qu’on est sur la bonne voie. Il faut qu’on continue comme ça et qu’on reste dans cette bonne dynamique.
J’ai remarqué les dernières semaines qu’il y avait de l’engouement, de la présence qui est différente. Il y a des gens qu’on ne voyait pas ou qu’on ne voyait plus, qui ne faisaient que passer au club, des dirigeants, des éducateurs ou des parents. Ils commencent à rester et même à s’investir amicalement ou sportivement dans le club. Je trouve que c’est très motivant. Ces gens-là qui reviennent motivent les autres et on arrive à une bonne dynamique. C’est très prometteur pour la suite.
Je pense qu’il y a plein de choses qui vont arriver et qui vont nous motiver encore plus. Je tiens à remercier tout le monde, parents, dirigeants, joueurs, éducateurs, entraîneurs pour toute l’aide qu’ils apportent au club, si minime soit-elle, et bienvenue à tous ceux qui veulent nous rejoindre.
Merci Jean Denis. J’espère que ton appel sera entendu. A très bientôt.

Et photos souvenir:

Avec les U9 saison 2018/2019
Tournoi « Cédric Queste » 2019: avec une partie de l’équipe restauration.
Tournoi « Cédric Queste » 2019
Tournoi « Cédric Queste » 2019
Tournoi « Cédric Queste » 2019: en pleine action à la restauration.
Tournoi « Cédric Queste » 2019: la pause
Tournoi « Cédric Queste » 2019: avec une partie de l’équipe restauration.